Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 20:45

Ce matin nous avons fait sonner le réveil, pour prendre le bateau (oui je sais !) pour nous rendre non pas sur l’autre rive, mais sur une ile : Burgazada, une des iles aux princes, la plus petite. Nous quittons petit à petit la brume d’Istanbul pour un grand ciel bleu. Nous longeons le bord de la mer de Marmara, ce qui nous permet de nous rendre compte de l’étendue de cette ville. Immense. Stella m’avait dit hier soir « You cannot immagine how big is the city » je crois bien qu’elle a raison, même quand on regarde une photo satellite, on se rend pas compte, c’est une ville tentaculaire.

Ces iles a même pas une heure de bâteau d’Istanbul sont une bénédiction pour les citadins qui ont besoin de respirer, les copains nous avaient dit « n’y allez pas un dimanche ! » ils ont raison. Sur leur conseils nous ne sommes pas allé sur la plus connue des iles (et aussi la plus grande) : Büyükada, peut-être aurions-nous dû…

Istanbul Jour 5 : Far niente, mais le faire bien !

Après un rapide tour du village nous trouvons le restau conseillé par Ajda : Yesmin sur la droite en sortant du débarcadère. Un régal, mezze et poisson frais, parfais ! Nous sommes seuls sur cette terrasse au bord de l’eau, le serveur est adorable, et quand il comprend que nous sommes Français, il nous parle de Sarkozy en faisant les gros yeux ! Nous lui expliquons qu’il n’est plus président et que ça nous va bien, il se marre franchement, et nous fait comprendre qu’il espère bien se débarrasser d’ Erdoğan bientôt (les élections sont dans un mois à peu près).

Après une petite marche sous un soleil de plomb nous trouvons une petite plage qui nous convient. Globalement c’est assez sale, il y a des ordures un peu partout et de nombreux débris flottent sur l’eau, mais ça va et surtout cela ne nous empêche pas de profiter d’une belle après-midi de plage.

Istanbul Jour 5 : Far niente, mais le faire bien !

 

Pour le retour nous avons confondu avec les horaires de vacances, ce qui nous vaudra un détour par Beşiktas, un peu de bateau sur le Bosphore, ce n’est jamais grave !

De retour à kadiköy, nous passons rapidement par le marché pour nous faire un petit repas sur la terrasse de l’appart et passons ensuite la soirée à organiser notre voyage en Cappadoce. Finalement nous irons en voiture, les bus sont pleins, les avions sont très chers, ce sera long (17 heures) mais nous permettra de voir du pays ! Il ne nous reste qu’à organiser notre retour sur Istanbul ensuite, voir si nous pourrons retrouver nos quartiers ici.

 

Istanbul Jour 5 : Far niente, mais le faire bien !

Partager cet article

Repost 0
Published by L'impatiente - dans j'ai un blog !
commenter cet article

commentaires

  • : Une impatience
  • Une impatience
  • : Impatience : (n. f.) Manque de patience; sentiment d'inquiétude ou d'irritation que l'on éprouve, soit dans la souffrance d'un mal, soit dans l'attente de quelque bien.
  • Contact

Pages essentielles

Archives