Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 21:30


 

Dans ma ville en ce moment c’est le Marathon des mots. Je n’avais encore jamais eu l’occasion d’assister à un événement de ce festival.

 

J’avais fini de mettre en terre les fleurs que les voisins de l’impasse nous ont offert quand on a décidé de leurs payer un coup à boire pour faire connaissance.

Il faisait beau, je pianote, le programme du festival, hop hop, à un horaire qui m’allait bien un comédien que je connaissais lisait André Brink.


Je me suis rendue en milieu d’après midi dans cette bibliothèque de quartier.


A l’entrée je suis tout de suite tombée sur ce comédien que je connais, nous discutons, il m’explique que depuis que la nouvelle municipalité est en place, des efforts ont été fait pour rendre cette manifestation plus « ancrée dans son territoire » comme on dit en langage de politique culturelle.

Qu’il y a moins de stars dans les lecteurs, que c’est plus centré sur les auteurs, les textes. D’ailleurs cet après-midi, ce sont les participants du club lecture de cette bibliothèque qui ont travaillé avec le comédien sur les textes de Brink, ont choisi les passages et vont nous en faire la lecture. Je suis enthousiaste.

 

Je me dis que j’ai bien fait de venir.

 

Les lecteurs se succèdent, dehors il fait chaud, je me demande si les arbres que je regarde au travers des baies vitrées et dont les branches se balancent sous le soleil poussent aussi en Afrique Du Sud. Nous traversons tous ensemble une partie de l’œuvre du monsieur qui écoute, il semble attentif (et oui ! tête en l’air que je suis, je n’avais pas lu que c’était une rencontre avec l’auteur, je disais que j’avais bien fait de venir).

 Ensuite A. Brink s’est prêté au jeu des questions réponses avec chaleur et générosité. Bien sur je n’ai pas osé poser la moindre question. (J’aurai voulu savoir comment on « fabrique » un roman, comment on choisit les personnages, les lieux qui vont composer l’histoire).

 

Il a évoqué son impatience, comme il a trouvé long le temps avant d’obtenir de vraies élections, et comme il trouve aujourd’hui que les choses ne changent pas assez vite. De l’ambivalence entre l’espoir, l’optimisme et la désillusion face à ces nouveaux dirigeants qui ont tant promis et si peu tenu, des mentalités qui évoluent si lentement…

 J’ai été prise par l’émotion en l’entendant évoquer Mandela et Tutu avec amour, replongée dans mes premiers éveils politiques d’adolescente. Mandela quoi ! Brink ! Là ! Devant moi !

 

C’était un fort beau moment.

 

Le comédien (homme reconnu sur la place toulousaine, j’admire son travail et apprécie l’homme charmant qu’il est)  se dit surpris que je sois venue si loin du centre ville alors que ce n’est même pas mon quartier et me suggère d’aller quand même voir aussi des choses en centre-ville…

 

Un peu surprise par le « quand même »,  je me suis quand même rendue jusqu'à la scène nationale, Philippe Djian y lisait des extraits de ses bouquins. J’avais bien aimé Sotos, mais du bonhomme je ne connaissais rien d’autre.

 

Et bien quand même ! J’aurais du en rester à ma gentille bibli de quartier : un mec arrogant, ânonnai un texte qu’apparemment il n’avait pas lu depuis qu’il l’avait écrit, et quand même quand il a demandé à la salle combien de temps il devait encore nous tenir, je me suis levée, et je suis sortie, quand même faut pas exagérer, mais voir et entendre un mec qui visiblement se fait chier, c’est pénible, même en centre ville.

Partager cet article

Repost 0
Published by uneimpatience.over-blog.com - dans j'ai un blog !
commenter cet article

commentaires

lilibel 07/06/2010 23:08



ouah je tombe sur votre blog pour la première fois ete je vois qu'on parle de Brink!!!! là ici en France!!! mon auteur préféré qu im'a fait adorer l'Afrique du Sud!!!


et il va où ensuite???


et alors il est en train d'écrire un autre livre ou pas  car j'attends!!!


je m'en vais de ce pas lire la suite du blog...



L'impatiente 08/06/2010 09:19



Bienvenue ! Je ne connais pas les détails de sa tournée, mais il parlait de ses mémoires "Mes bifurcations "qui sont sorties  il n'y a pas si longtemps, pas encore en poche , j'attends.



  • : Une impatience
  • Une impatience
  • : Impatience : (n. f.) Manque de patience; sentiment d'inquiétude ou d'irritation que l'on éprouve, soit dans la souffrance d'un mal, soit dans l'attente de quelque bien.
  • Contact

Pages essentielles

Archives