Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 17:08

 

J'ai un vrai métier figurez-vous : je suis cuisinière.

Il y a quelques jours je cuisinais pour une jeune femme qui fêtait ses 60 ans et avait eu recours à mes services. Elle me demande si je peux lui envoyer les recettes de ce que je leur ai servi. Je donne toujours mes recettes.


J'ai eu envie de les servir d'abord à ce blog, elle les a eu en vrai, elle.

Du coup j'ouvre une catégorie "cuisine " (ce blog devient un vrai foure-tout)


Comme je suis très bavarde, je vous mettrais une recette par article... sinon se serait indigeste...



Le Houmous

 

C’est une recette typiquement méditerranéenne : c'est-à-dire que pour certains, elle est Turque alors que pour d’autre elle est Grecque bien sur, les israéliens en sont  aussi friands et je suis prête a parier que les palestiniens aussi.

Moi, j’aime dire qu’elle est Libanaise. Peut-être à cause de la sonorité de « libanaise » qui lui va bien au teint. Ceci dit ma recette à été améliorée par les conseils d’un ami qui se dit être un arabe du Tarn (prononcé avec l’accent paysous).

 

 

Il faut avoir sous la main : des pois chiche cuits ; (soit vous êtes organisé, et la veille, vous avez mis à tremper au moins une nuit les pois chiche dans de l’eau –beaucoup d’eau, ça gonfle ces petites choses- et ce matin, vous avez fait cuire vos pois chiches une bonne heure (dans une eau toute neuve) avec un bouquet garni, deux rondelles de citrons, quelques épices que vous avez sous la main : coriandre, cumin, une ou deux gousse d’ail, soit vous êtes un poil à l’arrache et un boite de conserve ira bien (bien rincer, le jus de conserve c’est pas bon).

Sachez que les pois chiche cuits par vos soins : 1) c’est meilleur 2) dans une boite hermétique et dans leurs jus de cuisson vous les garderez une petite semaine au frigo.

 

Bref, vous avez des pois chiches cuits, il vous faut de l’ail, moi je l’aime, vous pouvez en mettre peu mais vous ne pouvez pas ne pas en mettre.

 Il faut du jus de citron frais (le premier qui utilise du truc en petite bouteille jaune plastoc pour faire une de MES recettes, je pleure, vous êtes prévenus). Il vous faut de l’huile d’olive, du tahin, c’est de  la crème de sésame on en trouve chez les bios ou chez les reubeus. Il ne vous en faut pas des tonnes de tahin, une bonne cuillère à soupe pour 300 g de pois chiche. Si vous n’en avez, c’est dommage mais pas rédhibitoire.

 

Perdez pas le fil, c’est bientôt fini : dans un mixeur, mixer (ben oui) pois chiche, jus de citron, ail, tahin, ajouter l’huile au fur et à mesure quand la pâte est devenue homogène, saler, goûter, rectifier, pour rendre le houmous plus onctueux, rajouter un filet d’eau en faisant tourner le mixer, comme pour l’huile, goûter, recommencer si besoin.

 

Servir dans un bol parsemé de paprika et d’huile d’olive, de belles olives noires...accompagné de bon pain (pita, pain de campagne, gressins, vos doigts).

 


à suivre : tapenade, korma de lotte, fondant au chocolat, cheese-cake fraise vanille, terrine d'orange à la menthe.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by uneimpatience.over-blog.com - dans côté cuisine
commenter cet article

commentaires

Sosol 08/06/2010 14:24



MIAM , je crois que j'irai souvent faire un tour du côté de ta cuisine.



samantdi 06/06/2010 21:07



Miam miam ! 



L'impatiente 07/06/2010 12:37



J'aurai grand plaisir à t'en cuisiner si l'ocase se présente...



  • : Une impatience
  • Une impatience
  • : Impatience : (n. f.) Manque de patience; sentiment d'inquiétude ou d'irritation que l'on éprouve, soit dans la souffrance d'un mal, soit dans l'attente de quelque bien.
  • Contact

Pages essentielles

Archives