Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 12:58

C'est la lecture de ce billet qui m'y fait penser, mélangé au souvenir de ma dernière "soirée de fille".

J'ai découvert très tard ce concept, soirée de fille, et je l'apprécie de plus en plus.

 

La dernière donc était composée de filles appartenant tout à la fois à l'une ou l'autre des catégories, ou à plusieurs en même temps, nullipare j'étais la seule, mais là n'est pas le sujet.

 

Le sujet, c'est à la discussion que nous avions eue, sur la soirée de fille justement, l'amitié, ce que ça comporte et ce que ça induit. Mes consoeurs disaient : "moi sans elle je ne sais pas comment je ferais..."

 

Je n'ai jamais réussi à considerer mes amis comme "ceux sur qui je peux compter", pour ma survie j'ai toujours voulu garder en tête que seul on est, on vit, on meurt, point.

Et que si mes amis peuvent compter sur moi, je ne comptent pas sur eux.

 

Si j'essaye de décortiquer pourquoi, comment, je pense que j'ai connu des chagrins d'amitié qui ont laissé des traces profondes.

Alors que je ne connais pas le chagrin d'amour (enfin sauf quand j'avais 15 ans mais ça ne compte pas pareil), et quand j'entends les copines parler de leur chagrin d'amour, ce sentiment d'avoir perdu le mode d'emploi, que la confiance sera difficile à accorder de nouveau, qu'on est pas apte, ou pas celle qui faut, ou pas assez ceci, ...  finalement ça ressemble bien à mes chagrins d'amitié.

 

Avec le temps je me suis bricolé une idée : l'amour que j'ai pour eux me suffit, je n'ai pas besoin du retour, j'aime ces gens sans conditions. La plupart du temps ça fonctionne, mais des fois bien sur la fanfaronnade de cette posture m'apparais pour ce qu'elle est, du pipeau, comme la célibataire endurcie peut-être.

 

Je reste dans dans les billets moroses, c'est comme ça, après tout je n'ai jamais prétendu vouloir attirer le chaland avec des récits hilarants, ni même ...

 

(arrêtes ton char, Jeannette!)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'impatiente
commenter cet article

commentaires

Anne 16/08/2011 12:47



Ah que ce billet fait écho....



samantdi 11/08/2011 00:33



Je suis tellement contente de t'avoir rencontrée, ma petite Marie...



Lilou 10/08/2011 17:02



Je pense qu'ils apprécieraient aussi que tu comptes sur eux, que tu te reposes sur eux. Ca serait une marque de confiance envers eux, non?


Les vrais amis, ça se compte sur les doigts d'un main, ils sont peu nombreux, mais tellement nécessaires!!


Je ne pourrais pas avancer sans eux, c'est certain.


Très jolies photos dans le billet précédent !



L'impatiente 10/08/2011 17:22



Tu as raison Lilou, cette soirée copine m'a fait réaliser que c'est ma peur  qui me fait parler comme ça (genre je n'ai besoin de personne, blablabla)  et que comme pour la célib'
endurcie, cette peur doit se sentir à des kilomètres ...


Ceci dit, j'aime les moments de partage que j'ai avec ces gens dont  j'arrive à ne vraiement rien attendre, la liberté que cela crée entre nous, pour moi comme je l'espère pour eux, et comme
cette liberté nous rapproche finalement, mais je ne me sens jamais liée.



  • : Une impatience
  • Une impatience
  • : Impatience : (n. f.) Manque de patience; sentiment d'inquiétude ou d'irritation que l'on éprouve, soit dans la souffrance d'un mal, soit dans l'attente de quelque bien.
  • Contact

Pages essentielles

Archives