Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 11:29

 

 

 

 

Extrait du discours d'investiture de Nelson Mandela à la présidence d'Afrique du Sud.


 
"Notre peur la plus profonde n'est pas que nous ne soyons pas à la hauteur.
Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite.
C'est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus.
Nous nous posons la question :" Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux,talentueux et merveilleux? "
En fait, qui êtes-vous pour ne pas l'être?
Vous restreindre, vivre petit, ne rend pas service au monde.
L'illumination n'est pas de vous rétrécir pour éviter d'insécuriser les autres.
Au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière,
nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.
En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement
les autres ."

 

 

Ce texte infuse en moi depuis longtemps, plus d'un an je dirais, pourtant il me semble que je n'y ai pas encore accès.

 

 

Qui suis-je, moi pour tenter de tenir allumé les fanions sur la rive des fleuves d'ombres ?

Je marche mon chemin, qui suis-je pour poser les kerns ?

 

Je marche équilibriste entre impuissance et clarté.

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by L'impatiente
commenter cet article

commentaires

M. LeChieur 07/08/2012 18:53


L'extrait qu'on lit ici est très beau. Mais l'original dit à peu près
tout le contraire, puisqu'à la question "Qui êtes-vous pour ne pas l'être", il répond "Vous êtes un enfant de Dieu" et ajoute : "Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en
nous." Perso, ça me coupe un peu l'envie, quand on me dit que je suis né pour rendre manifeste patati patata... (Je ne suis pas venu troller sur la foi ou pas la foi, hein. Je suis juste venu
dire que, quand on lui enlève ses passages significatifs, on peut faire dire tout ce qu'on veut à un texte...)

zelda 06/08/2012 17:57


Je connais le texte, mais comme tu le dis si bien, il infuse en moi sans que j'y ai encore accès ... Mais j'aime le redécouvrir ici, chez toi. 


C'est déjà pas mal, qu'il infuse, je crois.

Kaymet 03/08/2012 23:02


C'est un texte magnifique et tellement vrai. Merci pour ce partage - je sens que je vais le lire, le relire, le rerelire... et que petit à petit, peut-être, ça fera son chemin.


Merci aussi pour cette interprétation de 'voir un ami pleurer'; je ne connaissais que l'orginial, et je trouve qu'Arno lui rend bien hommage.

La fille 03/08/2012 15:04


C'est très beau mais moi non plus je n'y ai pas accès. Mais bon,  on y travaille. :-)

samantdi 02/08/2012 19:50


Comme Luce, comme d'autres aussi, tu es une luciole, une lumineuse, surtout ces jours-ci où tu es si radieuse !


 


Je t'embrasse fort ma Rinounette.

  • : Une impatience
  • Une impatience
  • : Impatience : (n. f.) Manque de patience; sentiment d'inquiétude ou d'irritation que l'on éprouve, soit dans la souffrance d'un mal, soit dans l'attente de quelque bien.
  • Contact

Pages essentielles

Archives