Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 16:11

Je pourrais écrire à nouveau ce billet, je n'aurai rien à y changer, à part peut-être la désagréable impression de tourner en rond.

Je cherche la sortie...

 

 


 
Repost 0
Published by L'impatiente - dans P.M.A.
commenter cet article
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 07:52

 

Je me rappelle de la première fois, la technicienne avait dû poser le combiné sur la paillasse, sa voix lointaine : "ha, il n'y a rien là", le vide qui s'était ouvert sous mes pieds, le blanc qui avait envahi mon cerveau.

Pour notre première FIV, cela n'avait rien donné, aucun embryon.

 

Aujourd'hui alors que nous appelions pour avoir des nouvelles de nos embryons congelés, c'est une voix chaleureuse qui se voulait consolante : "je suis désolée, je n'ai pas une bonne nouvelle..." .

Nos visages se ferment un peu, "merde quoi", et nous réorganisons notre journée, finir la peinture de la petite chambre, faire les courses, finalement cuisiner une peu pour mes parents qui doivent venir à midi.

 

Je sais que la peine va monter dans les jours qui viennent, qu'il faudra la laisser passer.

 

Respirer, rester dans la fluidité de la vie.

Repost 0
Published by L'impatiente - dans P.M.A.
commenter cet article
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 15:57

 

J1, 2, 3...

 2 provames à partir de J5

contrôle à J 15

protocole lancé, donc.

 

chut, ce n'est rien, juste une petite tentative de rien du tout... je sens que ma recherche active d'emploi va avoir de la concurrence ce mois ci...

 

rendez-vous dans 15 jours pour la quinzaine la plus longue,

et après ?

Et après on verra.

 

 

Merci Lilou.

 

 

Repost 0
Published by L'impatiente - dans P.M.A.
commenter cet article
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 18:45

on va dire que c'est le temps

le temps qu'il fait

grisous

le temps qui passe

impatience rongeuse de vie

attente à la finalité fuyante

 

ha oui, on veut des gosses je m'en rappelle ...

 

 je me tiens un des ces cafards.

Même l'odeur de la ratatouille au four ne dissipe pas ce brouillard

 

ça va passer, ça passe toujours.

Repost 0
Published by L'impatiente - dans P.M.A.
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 20:26

Il parait que petite,  je disais ça tout le temps quand on me lisait un histoire.

 

Donc Fiv 3, on tourne la page. C'est terminé. HcG indécelable. Il n'y a jamais eu le début d'une accroche.

Pourtant si je tourne la page, je n'en ai pas encore fini avec cette histoire.

Prochain épisode : le transfert d'embryons congelé....

 

 

Merci à vous d'être là. Je vais plutôt bien, pas d'inquiétudes.

 

Repost 0
Published by L'impatiente - dans P.M.A.
commenter cet article
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 16:08

La ponction à donc eu lieu jeudi dernier : 8 ovocytes on pu être récoltés

Samedi matin il y avait 6 embryons

Il sont placés en culture prolongée

Le transfert se fera -normalement- demain.

Restera à connaître la date des jours "sans voiture" appelés aussi fenêtre d'implantation.

Puis à attendre le verdict

 

Je savais que raviver l'espoir serait difficile.

Je suis tétanisée, incapable de me concentrer, j'avais pourtant ramené du travail à la maison, je n'ai réussi qu'a faire la diapo d'introduction de ma présentation, tout me pèse, je voudrais dormir et me reveiller dans un mois quand le tumulte sera passé, soit ça aura marché, et j'essairai d'apprivoiser la joie tout doucement, soit ce sera négatif et je reprendrai ma vie telle que je la connais : sans enfant.

 

Je sais, pour l'avoir déjà éprouvé que le plus dur c'est de changer de modèle, d'aller vers des états et des situations inconnues, surtout quand celles que l'on vit on été si rudes à dompter.

 

Je m'étais construit une cabanne : tout va bien, je vais bien....

L'espoir, la peur, l'impatience, font trembler les parois de ma cabanne.

 

ça va passer, je l'ai voulu cet espoir.

 

 

Repost 0
Published by L'impatiente - dans P.M.A.
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 18:31

 

 

fatigue, hormones

 

demain quatrième jour de contrôle, (pour les hors secte PMA ca veut dire une heure de route A/R, levé vers 6h, trois salles d'attente, une prise de sang ,une  echographie endo -joie- attente, revenez demain...)

sauf rebondissements la ponction aura bien lieu mercredi, comme je le pensai (je devrai peut-être leur laisser un CV)

 

demain réunion de service sur mon projet de stage,

 

demain entretient de recrutement, et depuis que j'en sais un peu plus sur le projet, je ne suis pas sure d'être en accord, du coup j'hésite, j'aurais vraiment besoin de ce boulot, idéalement situé, c'est mon sujet, je suis à peu près certaine d'avoir les billes pour mener cette barque, mais si je ne suis pas d'accord sur le fond, ça risque d'être dur.

ces trois activités dans la matinée seulement.

 

mon tendre amoureux rentre demain soir, il me manque

après lui avoir assuré que non vraiment ça ne sert à rien de venir aux contrôles avec moi, j'ai regretté ce matin qu'il ne soit pas là pour me tenir la main en sortant, il ne sera pas là demain matin non plus, ...

 

c'est ça aussi la pma.

Repost 0
Published by L'impatiente - dans P.M.A.
commenter cet article
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 19:23

Au groupe de rencontre, on parle de violence, évidente ou insidieuse. Quelques uns (dont moi) parlent de leur hypersensibilité, celle qui fait pleurer pendant les infos, de l'aspect presque handicapant de ce qui semble dépasser la compassion ou l'emphatie.

 

A un moment je m'entends dire : " en fait il me semble que de pleurer sur les horreurs en rajoute une couche, et que peut-être ce n'est qu'une forme... pas d'égoïsme mais quand même, comme si au lieu d'être préoccupée de la personne qui aurait besoin de ma solidarité je ne serais pas disponible pour ses peurs, ses émotions mais uniquement centrée sur les miennes...."

 

Je croise des regards, qui expriment des résonnances, ou un acceuil simple et sincère de ma petite révélation...

Je sais? tous les jours j'invente l'eau tiède.

 

Et puis ce matin, à la clinique, j'avais pris un bouquin pas encore ouvert, et autant me plonger dans une histoire et des personages connus ça marche bien, autant y entrer pour la première fois, au mileiu de tous ces gens, ça le fait pas. Impossible de me concentrer. Et puis je sors de Le boulevard périphérique d'Henry Bauchau, il me faut un peu de temps.

 

Après avoir twitté frénétiquement (et bêtement il faut bien le dire), la conversation s'engage avec la voisine de  salle d'attente. (situation inédite dans ce lieu)

 

"- ha oui moi aussi c'est la troisième

...

-bien sur il y a mille formes de fécondité

...

-c'est vrai qu'un groupe de parole ce serait surement une bonne chose"

 

Et de me voir papoter avec cette femme comme si ... je sais pas, une espèce de fraternité, de chaleureuse solidarité...je lui ai balancé l'adresse du blogounet.

Alors si tu passe par là, voisine de salle d'attente, ben voila : merci.

Et bonne chance à toi et ton amoureux, mais surtout soyez heureux.

 

Repost 0
Published by L'impatiente - dans P.M.A.
commenter cet article
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 14:14

FIv 3 c'est parti !

J'avais fait la  première piqure à l'atelier au milieu des poivrons.

Il y en a eu une dans la voiture sur le bord de la route,

Celle en pleine nuit au camping,  à la lampe frontale

Et maintenant celle dans les toilettes du bureau...

 

Quelle aventure!

 

Repost 0
Published by L'impatiente - dans P.M.A.
commenter cet article
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 11:08

l'enveloppe.

 

Format A5, en kraft marron, bien remplie, n'oubliez pas de vérifier votre prise en charge 100%, frais qui ne vous serons pas remboursés, autorisations diverses, et surtout les ordonnances et le petit bout de papier : contrôle sanguin et echographie à faire réaliser à J8.

 

Décompte des jours, la semaine "sport" devrait tomber plutôt par là... donc on fera comme çi ou comme ça.

On est des vieux routards de la PMA maintenant... FIV 3 quand même. Sans compter la première "un coup pour rien", et les transferts d'embryons congelés. FIV 1 "coup pour rien" c'était en août 2008, pensez si depuis on connaît le chemin par coeur.

 

 

J'ai pu en parler là où je fais mon stage, et on va essayer de caler la "grosse réunion" en fonction, c'est hyper confortable.

J'en ai parlé parce que peandant que j'étais à l'école, je n'ai rien dit et quand on m'a interrogé sur mes absences j'ai dit que j'avais rendez-vous pour un truc benin à l'hôpital,  sur le mode : c'est pas grave mais j'ai pas le choix.

Je me suis rendue compte après que certains c'étaient vraiement inquiétés et me demandaient de mes nouvelles sur le ton du tragique. Je ne veux pas laisser s'installer ce genres de doutes, et puis marre qu'on me demande :

- et toi,  tes enfants,  ils ont quel age?

-  puisque tu en parles, j'aurais surement besoin de poser des RTT je sais pas quand, pour faire une FIV, ça ne pose pas de problèmes ?

- non? tant mieux!

 

J'ai découvert une fois de plus le merveilleux effet du secret abolit, ouf je respire!

Peut-être bien que je me suis trop exposée et que si je suis amenée à rester plus de 6 mois (ce que je souhaite) je regretterai d'avoir parlé de ma vie privée, on verra bien,  mais cette ouverture me va bien au tein, et maintenant quand on me demande si j'ai des enfants et combien, je répond sereinement : "Nous ne parvenons pas à en avoir" et suivant la réaction : "je n'ai pas trop envie d'en parler, désolée". Souvent ça ce passe bien.

 

Bon, une fois la secrétaire est revenue me demander (la semaine suivante)  : quel ages ont tes deux garçons ?

- non tu sais je n'ai pas d'enfants moi

- ha bon ! j'étais persuadée que tu avais deux garçons ! ça alors !

- he ben no.

- ha bon ?! pourtant j'en étais sure, je sais plus où j'ai entendu ça, alors!

(HARGH! MAIS PUTAIN ELLE VA LA FERMER SA GRANDE GUEULE DE MORUE)

- ben non, tu sais, pi j'peux pas en avoir.

- ha bon, parce que vraiment je te voyais avec deux garçons....(AU SECOURS JE VAIS COMMETTRE UN MEURTRE)

- he ben non tu vois, exuses-moi on m'attend à la machine à café.

 

Le truc qui me plait malgrès tout, c'est que globalemnt les gens qui ne me connaissent pas me voient avec des enfants.

 

On va essayer de leur donner raison bientôt !!

 

 

Repost 0
Published by L'impatiente - dans P.M.A.
commenter cet article

  • : Une impatience
  • Une impatience
  • : Impatience : (n. f.) Manque de patience; sentiment d'inquiétude ou d'irritation que l'on éprouve, soit dans la souffrance d'un mal, soit dans l'attente de quelque bien.
  • Contact

Pages essentielles

Archives