Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 17:43

C'était parfait ce week-end, juste bien.

 

D'abord il a fait beau, au moins un jour et le suivant, il a fait juste le temps qu'il fallait.

Ensuite je n'en reviens toujours pas, après un an et demi de bûche intense (les étudiants sont des forças) j'ai, pour moi, toutes mes soirées et mes week-end entiers, je veux dire deux jours sans travailler, deux jours pleins... par semaine, incroyable non?

 

cassoulet.jpg

 

En plus j'avais rendez-vous, avec mon équipe:" les gars du gras" équipe où il y a quand même une fille : moi. L'objet de nos rendez-vous est centré sur le canard, je veux dire le canard gras (mort, je précise).

C'était notre seconde rencontre, la première, nous avions transformé 12 canards gras (mort) en ballottins de foie gars nature ou aux pruneaux (réhydratés à l'armagnac, les pruneaux) , bocaux de confis, frittons, rillettes, magrets, et nous avions décidé de remettre les cous farcis à une autre session.

 

Ce week-end donc.

 

Plusieurs fois j'ai voulu graver l'instant, en commençant à imaginer que je viendrai dire ici comment là, c'était bon : une pause au jardin, bière fraîche à la main, minette se croit dans une jungle épaisse et se terre derrière chaque brin d'herbes, et moi, unique fille au milieu de ce groupe de potes, je n'écoute que la musique que font leurs mots, ils parlent de politique culturelle je crois... moi je savoure, le bruissement de leurs voix, le cerisier en fleurs, les voisins qu'on entend profiter de ce beau temps, enfin revenu. Je prend une photo que je range dans un tiroir de mon esprit.

 

Les cous farcis, c'est pas beaucoup de boulot, alors l'ami nouveau nous fait un cassoulet, chacun des convives ramène un bocal de confit et on partage, la tablée s'allonge au fur et a mesure de l'avancée des travaux: et si on appelait untel, y'a longtemps qu'on ne l'a vu, tu connais sa nouvelle amoureuse ?

Puis, nous rejoignent les supporters, pas vraiment convaincus par le plaisir de passer une après midi entière les mains dans la viande (et le gras) de canard mais bien par celui de se retrouver tous autour de bons plats. Cette équipe là est souvent accompagnée de gamins, de 2 à 17 ans.

 

J'avais insisté pour que le repas se fasse ici même si, avec les enfants c'est plus compliqué (gniagniagnia) 

 

J'étais bien contente de ressortir les rallonges pour la table, et d'avoir ce beau monde dans notre maison. On a débouché quelques bonnes bouteilles, les gosses on trouvé leurs occupations. Et le temps s'est déroulé, tranquillement.

 

 

printemps.jpg

 

 

Ce matin, réveil en douceur, un ciel gris de printemps, taché de  bleu, les pétales des arbres tombent sous une petite pluie, on aére, on lave, range, reboit un café...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon, a un moment on a été voter. Nous n'avions pas suivit avec précision le scrutin de notre canton, donc dégrisage rapide devant le duel qui nous était présenté : rose ou bleu marine. pas d'angoisse sur l'issue, ici le rose l'emporte, normalement, mais quand même!  Ca fait deux fois que je les vois à un second tour, faudrait voir à pas s'habituer...

Partager cet article

Repost 0
Published by L'impatiente - dans côté cuisine
commenter cet article

commentaires

samantdi 27/03/2011 22:22



Douceur de ce billet, c'est chouette. Je t'embrasse 



  • : Une impatience
  • Une impatience
  • : Impatience : (n. f.) Manque de patience; sentiment d'inquiétude ou d'irritation que l'on éprouve, soit dans la souffrance d'un mal, soit dans l'attente de quelque bien.
  • Contact

Pages essentielles

Archives